Petits points cardinaux

Michel Séonnet

9 septembre

La mer ne garde pas
traces de la nuit

elle essuie le ciel
du revers
de ses vagues

peurs
angoisses
menaces

à chaque aube
elle refait
les commencements

chaque jour
un jour nouveau
sort de la mer
lavé de neuf

reste ce que l’on en fera

la mer
est spectatrice
de nos manquements

elle est lasse
de nos égarements

une voile jaune
parachute ascensionnel
croit pouvoir
la dérider

à peine un trait de sciure
sur son visage indifférent

elle a bien autre chose
à faire

elle ressasse les blessures
que nous lui infligeons

ces corps
que nous lui abandonnons
et qu’elle doit recracher
sur la plage

qui est venu la remercier
d’avoir bordé
de ses larmes
le corps de l’enfant
mort ?

elle l’a rendu et elle s’est retirée

il y en aura d’autres
et elle sera à nouveau seule
pour accomplir la tâche

le glas sonne
un marteau piqueur
lui fait contrepoint
elle ne bouge même pas

elle ne se fait pas d’illusion

elle nous sait hommes
de possessions et de terres

notre regard sur elle
n’est que ligne
de fuite

(suite)

© Michel Séonnet. | Contact        SPIP | squelette | | Suivre la vie du site RSS 2.0     Réalisé par Rature.net